Tutoriaux divers et variés

Tutoriel de modélisme / Pas-à-pas / Contreperçage

Par le 20 juillet 2013 dans Conversion, Tutoriels, Warhammers 40k | 0 commentaire

Le contre-perçage, kwaksé ?

Le contre-perçage, un bien grand mot qu’on a pas souvent l’occasion de placer dans une conversation courante, est pourtant une technique/lifesaver quant il s’agit de certaines figurines de modélisme.

Qu’il s’agisse de solidifier des engins ou créatures dans des positions dynamiques ou de s’assurer que certains éléments resteront bien fixés (n’est-ce pas p*tain de bras de Sainte célestine), le contre-perçage est la solution.
Il est principalement utilisé sur les figurines métalliques, auxquelles la super glue adhère un peu moins, et qui ne peux pas faire fondre/fusionner les deux coté comme elle le ferait pour le plastique.

Cette technique consiste à percer chacune des parties, puis à les lier à l’aide d’un élément rigide, en général un morceau de trombone, le tout arrosé de super glue et recouvert de green stuff.

Cet article couvrira deux tutos : le premier un détournement de cette technique afin de pallier à la purge que sont les socles antigrav, suivi d’un tuto classique pour ajouter un bras à une figurine.

La solution rapide au problème des socles antigrav

Les antigrav c’est beau sur une table de jeu, c’est pratique d’après leurs règles, mais dans la vraie, ils sont une purge à utiliser : Antigrav immobilisé ou détruit ? On retire le socle et on le pose par terre.

DONC on ne peut pas coller le socle (qui de toutes façons rend la figurine relativement intransportable pour le peu qu’elle soit déjà un peu massive et/ou fragile, cf. Raiders eldars noirs). Solution classique ? Le poser en équilibre. Oui, ce n’est pas une solution. Solution alternative : la gomme fixe / patafixe. Oui, non, pas vraiment une meilleure solution.

Après moultes envies de meutres sur le créateur de ces socles, j’ai décidé de tester une contre-perçage sur ces socles. Le résultat est satisfaisant et assez rapide à mettre en place.

Vous aurez besoin de super glue, de trombones, d’une pince (pour couper les trombones), d’un scalpel, d’une perceuse à main (Celles de GW sont très bien, mais il doit y en avoir de moins chères dans les magasins de modélisme) et éventuellement d’une scie.

Plus classique : contre-percer un bras

N’ayant plus trop de budget à consacrer à mes figurines actuellement, j’ai ressorti les fonds de tiroirs et les figurines de mes débuts (merci papa/maman :’)) afin de les remettre au goût du jour.

J’ai retrouvé l’un de mes figurines préférée, l’une des premières figurines métalliques des cérastes, mais je n’ai pas réussi à retrouver le bras.

Pas de soucis ! Parmi tous les rabiots du bataillon je lui ai trouvé un bras armé d’une superbe épée qui l’aidera en plus à se fondre dans le paysage.

Je ne vais pas refaire le tour des avantages, et d’ailleurs il y a moins de photos sur ce tuto. Pour la green stuff essayez de vous procurer des pinceaux « gomme » dans les magasins de modélisme / de poterie.

Tags: , , , , , , , , , ,

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>